La place, le marché, les halles

 

Si la ville de Thouars rayonne par ses marchés Place Lavault, nous pouvons retrouver des traces de cette activité commerciale dès le Moyen-Age et ce à plusieurs endroits de la ville.

C’est donc au nord de l’église et contre l’axe principal de traversée de Thouars, la rue du château et la rue Saint-Médard qu’un marché s’implante. A partir du 14ème siècle, de nombreux artisans et commerçants se regroupent autour de cette place et dans la rue du château et la rue des orfèvres( actuelle rue Saint- Médard).

Dès le 16ème siècle, une foire est organisée chaque vendredi. Tous les corps de métier s’y retrouvent, qu’ils soient artisans ou simples revendeurs. A la fin du 16ème siècle, le duc de La Trémoille est le seul à pouvoir autoriser l’établissement d’une boutique ou d’un étal sur cette place. Chaque commerce doit lui verser, chaque année, une somme d’un denier.

Les marchés sont à l’étroit sur cette place, ils doivent utiliser le peu d’espace disponible entre les boutiques entourant l’église Saint-Médard , le puits commun présent sur un des angles de la place tout en essayant de ne pas trop empiéter sur le cimetière de la paroisse Saint – Médard, présent jusqu’au 18ème siècle.

L’actuelle place Aristide Briand n’existe pas, elle est occupée par un vaste bâtiment servant de grenier à sel et de halle depuis au moins le 15ème siècle.

A la Révolution, le grenier à sel ferme ses portes et laisse place à une halle. Au milieu du 19ème siècle, ce marché couvert portant nom d’Halle aux grains est trop petit et vétuste. La Ville veut construire à cet emplacement des halles modernes. Ce projet n’aboutit pas entièrement et seule la façade principale donnant sur la place est reconstruite. La Halle aux Grains est détruite en 1930 suite à l’inauguration des nouvelles halles de la place Lavault en 1926.